Retour sur un été Deauvillais

Publié le par kevfr50

Salut à tous !

 

Avant de reprendre avec les pronostics pour lundi à Vincennes, je vais vous parler un peu de ce moment incontournable qu'est le meeting estival de Deauville, où j'ai eu l'occasion de me rendre à 2 reprises, pour les deux sorties de notre reine Goldikova, une jument exceptionnelle que ses seigneurs de propriétaires nous ont laissée jusqu'à 6 ans, pour notre plus grand plaisir.

 

SDC10820.JPG

 

Plusieurs groupes I au cours de ce fabuleux meeting, donc le premier fut le Prix Rotschild, le 31 juillet, que la belle (photo ci-dessus prise au rond de présentation) remporta sans coup férir après avoir été parfaitement emmenée par son leader Flashdance, et ce malgré une superbe fin de course de l'excellente Sahpresa, autre lauréate de groupe I. Goldi (le surnom que lui donnent les frères Wetheimer et repris par ses fans, dont je suis) remportait là son 14e groupe I, un record pour un cheval entraîné en Europe, signe d'une carrière tout bonnement exceptionnelle. Mais cette épreuve était avant-tout un tremplin pour le Prix Jacques le Marrois disputé 15 jours plus tard, et dont nous reparlerons après.

 

En effet, entre ces deux épreuves se disputait un autre groupe I, le Prix Maurice de Gheest - Goldikova, disputé sur les 1300m ligne droite, et là c'est encore une pouliche de Freddy Head qui nous a littéralement ébloui, Moonlight Cloud, qui s'est imposée de 3 longueurs au prix d'une accélération qui a cloué sur place ses rivaux du jour, laissant là une impression formidable. Et quoi de plus symbolique pour Freddy Head que de remporter là le premier groupe I estampillé Goldi ?

 

SDC10851Nous arrivons donc à ce 15 août, journée du Prix Jacques le Marrois, où l'hippodrome a sans doute connu une affluence record, et on le comprend aisément car le plateau proposé pour le fleuron de l'été était tout bonnement somptueux, mais en plus auparavant, c'est avec la soeur de Goldi que nous avions rendez-vous dans le Groupe II Prix Guillaume d'Ornano, où nous retrouvions également la lauréate du Prix de Diane, l'invaincue Golden Lilac. Mais c'est bien la première citée, Galikova, qui nous a fait un récital, emmenée en dehors par son leader, l'accélération faite à mi-ligne droite ne laissant aucune chance à la championne d'André Fabre, sans doute pas au mieux de sa forme et qui dû se contenter de la 3e place. Gageons que Galikova n'en restera pas là, et que le passage sur la distance classique pourrait même s'avérer bénéfique pour elle. Dès lors, pourquoi ne pas envisager une grande performance dans l'Arc ? C'est tout le mal qu'on lui souhaite, car sa grande classe et son statut de championne ne font aucun doute. En attendant, nous la voyons ci-dessus à son retour dans le Winner Enclosure. Au passage, Olivier Peslier, jockey des Wertheimer, signait là son 4e succès de la journée.

 

Puis, juste après, c'était le grand moment, le Groupe I du meeting, le Prix Jacques le Marrois, avec bien sûr la reine Goldi, mais aussi un lot de très haute volée, avec 6 vainqueurs de groupe I au départ, que son Planteur, raccourci pour l'occasion, Dick Turpin, Sahpresa, Tin Horse, lauréat de la Poule d'Essai, Mutual Trust, lauréat du Prix Jean Prat, et enfin Immortal Verse qui venait de remporter son groupe I outre-Manche. Et malgré une très belle course de Goldikova, c'est bien la dernière citée qui va enlever la palme de façon totalement méritée, car après avoir dû sortir un peu tôt, elle a tout de même donné un coup de rein magnifique pour se détacher et s'imposer en championne, qui ne devrait du reste sûrement pas s'arrêter en si bon chemin.

 

Quant à notre Goldikova, il lui reste maintenant à courir une fois ou deux, chez nous (Prix du Moulin de Lonchamp et Prix de la Forêt), avant d'aller conquérir une 4e Breeder's Cup aux Etats-Unis, et nul doute que toute la France turfiste sera derrière elle pour cet ultime défi qui clôturerait là une carrière parfaite et récompenserait dignement la sportivité de ses propriétaires ainsi que tout le talent de metteur au point de Freddy Head, ainsi bien évidemment que la classe d'Olivier Peslier qui a monté des courses magistrales avec la championne.

 

Je vous retrouve demain pour parler du premier quinté de notre saison, à Vincennes, puis aussi également de la réunion qui s'annonce d'ores et déjà passionnante. Bon week-end à tous sous la canicule, prenez soin de vous :)

Publié dans Actu hippique